La solarisation...

Plus connue sous le nom d'effet Sabatier, il s'agit d'une réexposition du négatif en cours de développement. La solarisation constitue un voile, une ombre autour du sujet photographié.Certaines valeurs sont inversées par rapport à un développement normal. Ce procédé permet d'accéder à une vérité au-delà de ce qui existe. Man Ray se sert de cette technique pour la photographie de nue entre autres.
Le photomontage La logique du photomontage suit celle de l'inconscient, elle permet le dépaysement. Cependant le photomontage n'est que peu utilisé par les photographes surréalistes, qui préfèrent avoir une unité dans leurs tirages par la surimpression .
La surimpression Elle permet de mettre en un seul lieu, deux états d'esprit différents. C'est une conjonction de mondes identiques ou opposés. Le nu est un thème qui emploi cette méthode, la surimpression mutile le corps, le fragmente.
Le surréalisme aborde des techniques différentes à la prise de vue. Le miroir est un des élément important du surréalisme. Le fait d'avoir comme projet une révolution sociale, se traduirait donc par la traversé du miroir. Certes très imagé, mais cela implique qu'il y a une étape à franchir, la traversé du miroir symbolise nettement de rentrer dans un monde imaginaire.
Léo Malet crée, à partir de petits miroirs des images érotiques. On nomme cela des photo-êtres, il les appelle "les personnages narcissiques" car ils sont obtenus par le dédoublement d'une partie d'un corps.
Selon les surréalistes l'appareil qui, lui même forme un premier cadre, permet l'écriture automatique du monde.

La photographie surréaliste

SURRÉALISME : Mode d'expression. Automatisme psychique pur par lequel on se pur propose d'exprimer le fonctionnement réel de la pensée. Dictée de la pensée, en l'absence de tout contrôle exercé par la raison, en dehors de toute préoccupation esthétique ou morale.

Une photo surréaliste est un pont. On peut constater, qu'au-delà de l'image surréaliste il y a la présence d'une autre réalité. Il n'y a pas de mot pour décrire ce que l'on ressent.

Cependant, à force d'Oser demander, de Vouloir chercher, de se taire pour frapper – et de savoir, lorsqu'on vous a ouvert , s'éveille en nous la capacité de ressentir.
Ce faisant, il nous devient évident qu'il existe une autre réalité: quelque chose qui nous fascine et que, de l'autre nous nous forçons d'ignorer, parce que nous ne savons pas l'expliquer…
Au fur et à mesure que nous entraînons à percevoir nos images, nous pouvons vérifier qu'elles ont un effet sur nous.
C'est quelque chose d'autre, qu'on ne peut pas exprimer par des mots. Il y a une réalité pulsante, vivante.
En réalité c'est « notre Artiste intérieur » qui nous parle.
Jouer avec la photo surréaliste c'est libérer notre artiste intérieur, lui donner la parole.
La photo surréaliste s'adresse à nous tous. C'est une démrache personnelle qui développe notre intuition.
Le programme surréaliste, affirmant la souveraineté du désir et de la surprise, proposant un nouvel usage de la vie, est beaucoup plus riche de possibilités créatrices qu'on ne le pense généralement . Créativité et prouesse technique sont inconciliables. Vous pouvez jouer du piano à la perfection, et ne pas être créatif ; vous pouvez être un brillant pianiste, et ne pas être musicien. Vous pouvez maîtriser les couleurs, peindre avec habileté, et ne pas être un peintre créatif. Vous pouvez faire jaillir de la pierre un visage, une image, parce que vous en avez appris la technique, et cependant ne pas être un maître créateur.
L’imagination est la production magique d’une image, . L’image est un corps magique dans lequel s’incarne la pensée et la volonté de l’âme.
Le peintre Kandinsky à écrit:" Nous sommes conduits à l'idée que l'oeuvre d'art est un ÊTRE actif créateur d'atmosphère spirituel. L'art est le langage de l'âme et c'est le seul".

Nous sommes des génies enfermés dans des bouteilles scellées et pourtant capable d'infini.

Les premiers photographes du surréalisme

Man Ray qui faisait partie des avant-gardistes connaissait déjà les orientations nouvelles de la photographie, les techniques novatrices dans la reconsidération plutôt que dans la découverte.
Même si nous nous trouvons encore dans la période du dadaïsme, historiquement, les photographes entrent dans l'ère du surréalisme à travers les productions insolites. Max Ernst se tourne vers les mêmes idées mais utilise plus particulièrement le collage.
Outre cet acteur important de la photographie surréaliste, Atget est un photographe important dans l'idée de ce mouvement ! Ce n'est certes pas la technique qu'il a utilisée qui est considérée comme telle mais la résultante photographique. Ses photographies sont la mise à nu du réel, elles dégagent une certaine magie. Elles participent au surréalisme comme le reste des productions, c'est à dire, en s'inscrivant dans les revues, dans les textes...
Du fait des expérimentations nombreuses des photographes, qui participent au surréalisme, Les surréalistes nous rappellent simplement, pour certaines techniques, que le mot "photographie" signifie : écrire avec la lumière.
Des techniques telles que le photogramme ou le photomontage amène la création d'un nouvel espace temps.

Lettrimage

Les lettres n'ont pas seulement pour but de créer de l'esthétique, des images, elles sont plus secrètement une recherche de sens à l'existence, une possiblité de transcendance, un moyen de regarder la réalité invisible de ce qui nous entoure, de ce qui nous habite. Il importe donc que les rêveurs ou nabis témoignent de ce qu'ils comprennent et ne comprennent pas du monde de la création, pour partager avec les regardants, les images générées dans la magie d'une voyance à apprendre. 

La thèse de Kandinsky Point-Ligne-Plan dit que tout élément est double, extérieur et intérieur. Fait essentiel de l'élément pictural prend comme point de départ un élément qui n'est pas pictural : une lettre de l'alphabet. La lettre est une certaine forme abstraite crée par l'homme en vue d'une certaine fin, celle de construire des mots du langage, lesquels servent à leur tour de véhicule à la communication verbale. Or il est possible de ne plus tenir compte mais au contraire comme une simpleforme, un certain graphisme composé de divers segments d'orientation variée. Lorsque la finalité langagière de la lettre a été mise de coté, celle-ci n'est plus une lettre, elle devenue une forme picturale. Le visiteur d'un temple égyptien qui découvre ces grands pans de pierre couvert d'une écriture pour lui indéchiffrable ressent uné émotion. Certainement une émotion religieuse vers laquelle son esprit, pénétré du caractère sacré du lieu, se tendavec respect. Le peintre Kandinsky a écrit:"Nous sommes conduit à l'idée que l'oeuvre d'art est un être actif créateur d'atmosphère spirituel. L'art est le langagede l'âme et c'est le seul". La forme, même abstraite, gépmétrique, possède son propre intérieur, elle est un être spirituel...

facebook_page_plugin